10 novembre 2017

L'oiseau Bâ (L'âme du défunt), Égypte, dernière dysnastie indigène-début de l'époque Ptolémaïque, (IVeme siècle avant J.C.)

1

2

3

4

5

6

Lot 135. L'oiseau Bâ (L'âme du défunt) en or, traces de pâte de verre de couleur, Égypte, dernière dysnastie indigène-début de l'époque Ptolémaïque, (IVeme siècle avant J.C.). Estimation : 18 000 € / 25 000 €Photo courtesy Audap & Mirabaud

Larg. : 9 cm ; Long. : 5,3 cm ; Poids brut : 16 g. (Accidents, manques et restaurations.) 

" J'ai eu connaissance de l'existence de ce bijou dans les années 1960 auprès de Mademoiselle Denise André, alors responsable de l'atelier André au 15 rue Dufrénoy à Paris 16ème. Mademoiselle Denise André y tenait particulièrement et nous allons en comprendre la raison : La Maison André tient ses origines d'Alfred André (1839-1919), d'abord installé au pied de la Butte Montmartre en 1859, puis 15 rue Dufrénoy. Son fils Léon, son petit-fils Pierre et enfin son arrière-petit- fils Jean-Michel, poursuivront l'oeuvre de leur grand-père et arrière-grand-père jusqu'en 2015. Pierre André appelé pour séjourner en Égypte durant une année en 1939 par le Roi Farouk et le conservateur du Louvre en poste, Étienne Drioton, pour effectuer le dépliage d'une cinquantaine de coupelles en argent découvertes à Tôd en Haute Égypte, ainsi que d'autres objets dont un rhyton en argent Ptolémaïque et une trompette en argent de Toutankhamon, auraient vraisemblablement reçu ce bijou en cadeau, ce qui explique son attachement par Mademoiselle Denise André." : Jean Roudillon, Expert 

Dessins, Tableaux, Céramiques, Mobilier & Objets d’Artchez Audap & Mirabaud, 75009 Paris


Commentaires sur L'oiseau Bâ (L'âme du défunt), Égypte, dernière dysnastie indigène-début de l'époque Ptolémaïque, (IVeme siècle avant J.C.)

Nouveau commentaire