0

Collection Jean de Bestegui. Somptueuse paire de bustes en bronze par Robert Le Lorrain (1666-1743) représentant Mars et Venus. Estimation: €120.000-180.000© Christie's Images Ltd 2018

Paris – La maison de ventes Christie’s est honorée d’annoncer une vente aux enchères en l’honneur de feu Juan de Beistegui qui sera présentée le 10 septembre prochain à l’occasion de La Biennale Paris.

Cette vacation, qui comprend environ 150 lots estimés entre 5 et 8 millions d’euros, offrira une large sélection d’œuvres d’art du XVIIIe siècle français dont plusieurs de provenances royales. Une importante sélection de livres et manuscrits viendra compléter cet ensemble ainsi que trois pièces de joaillerie réalisées par by Joël Arthur Rosenthal, plus connu sous le nom de JAR, qui rendra hommage à son ami collectionneur dans le catalogue de la vente.

Des chefs-d’œuvre de la collection sont actuellement présentés à Hong Kong avant de rejoindre New York le 2 juin et Londres le 30 juin pour enfin être exposés à Paris à partir du 6 septembre.

Juan de Beistegui débuta sa remarquable collection après son mariage avec Annick de Rohan-Chabot en 1959. 

Bien sûr, le nom Beistegui a toujours rayonné dans le monde des arts. Tout d’abord avec Carlos de Beistegui (1863- 1953) qui assembla une magnifique collection de peintures donnée au Musée du Louvre en 1942 (encore exposée à ce jour dans la salle qui porte son nom) et une autre de numismatique (comprenant 1227 pièces d’or) acquise par le Cabinet des Médailles en 1944. Son neveu, Charles de Beistegui (1895-1970), passionné d'architecture et d’arts décoratifs, est quant à lui l’inventeur d'un style nouveau, qui s'est traduit notamment à Groussay et au Palais Labia à Venise, où il donna un Bal légendaire en 1951 à l'occasion de sa restauration. 

L’ensemble que Christie’s présente en septembre fut principalement assemblée par son neveu, Juan de Beistegui (1930-2017), amateur éclairé et collectionneur du grand style français, passionné d'histoire et d'art sous toutes ses formes, y compris les livres. 

Né à Biarritz en 1930, Juan de Beistegui a toujours été un grand collectionneur qui grâce à son œil averti a pu acquérir de remarquables chefs-d’œuvre aux meilleures provenances. 

Annick de Beistegui : « Johnny était un homme d’intérieur. Son goût très sûr et une vaste culture le portaient vers le grand style classique français pour créer l’ambiance raffinée qu’il affectionnait chez lui. Chaque pièce de sa collection avait une histoire qu’il aimait à évoquer. Il connaissait le nom et la fonction du commanditaire, le plus souvent grand personnage du royaume, le maître artisan et ceux qui avaient contribué à cet ouvrage d’art, bronziers, doreurs, sculpteurs. Il citait les différents propriétaires qui avaient acquis ou s’étaient transmis l’objet jusqu’à ce jour. C’était une histoire humaine à laquelle Johnny était très sensible. Il est heureux que ces chefs d’œuvre de l’artisanat français trouvent un regard aimant pour les maintenir dans leur splendeur d’origine ». 

2

Collection Jean de Bestegui. Bureau de pente d’époque Louis XVI estampillé de Martin Carlin. Estimation €400.000-600.000© Christie's Images Ltd 2018

La collection que Christie’s a l’honneur de disperser cet automne présente principalement des œuvres d’art d’époque Louis XIV, Louis XV et Louis XVI, à l’instar d’une paire de gaines d’époque Louis XIV attribuées à André-Charles Boulle et estimée €500.000-800.000, un bureau de pente d’époque Louis XVI estampillé de Martin Carlin estimé €400.000-600.000, une paire de chaises royales en bois doré d’époque Louis XVI, estampillées par Georges Jacob estimée €70.000-100.000 et une paire de fauteuils d’époque Louis XVI par David Roentgen, le génial créateur qui réalisait des meubles à la fois pour Marie-Antoinette et l’impératrice de Russie. Un autre chef-d’œuvre de la collection est une magnifique paire de vases montés en candélabres en porcelaine de Sèvres et bronze ciselé et doré réalisés vers 1781-1785. Estimée €300.000-500.000, cette paire de candélabres provient des collections impériales du Palais Pavlovsk.

3

Collection Jean de Bestegui. Magnifique paire de vases montés en candélabres en porcelaine de Sèvres et bronze ciselé et doré réalisés vers 1781-1785 provenant des collections impériales du Palais Pavlovsk. © Christie's Images Ltd 2018

Mentionnons par ailleurs une somptueuse paire de bustes en bronze par Robert Le Lorrain (1666-1743) représentant Mars et Venus ; ils sont estimés €120.000-180.000. 

Simon de Monicault, Directeur des Arts Décoratifs : « Nous sommes très honorés de présenter cette collection fascinante qui illustre le goût très sûr et l’œil averti d’un homme remarquable. Cette famille, dont le nom a toujours rayonné dans le monde de l’art, a su assembler des trésors du XVIIIe français que les collectionneurs du monde entier découvriront avec émerveillement. Ce fut une véritable joie de travailler autour de ces œuvres d’art, qui associent des provenances parfaites à des lignes et un savoir-faire remarquables ». 

Aux côtés des arts décoratifs, la vente offrira une importante sélection de livres rares, manuscrits, gravures et dessins. Originaire du Mexique, Juan de Beistegui avait une passion toute particulière pour les livres du XIXe siècles dédiés aux explorations du Mexique. La pièce phare de cette section est un album de plus de 120 dessins originaux réalisés par José Luciano Castañeda, qui illustrent la découverte des ruines des sites Maya tels que Palenque ou Monte Alban (estimation : €200.000 – 300.000). Certains dessins ont par la suite été gravés et publiés dans plusieurs ouvrages, y compris la première étude complète des antiquités mexicaines : Kingsborough’s Antiquities of Mexico, 1830-1848. Une copie du livre historique sera offerte dans la collection pour une estimation de €60.000 à 90.000. La bibliothèque comprend environ 50 lots estimés entre €1.200.000 et 1.800.000 euros.

Vente aux enchères: Paris: Lundi 10 septembre 2018 à 16h et 18h.

1

Vue de la salle à manger,  de l'appartement parisien  de Juan de Beistegui© Christie's Images Ltd 2018