1

Lot 128. Personnage de profil en jade, Maya, Classique Ancien, env. 250-450 ap. J.C. Hauteur : 9.2 cm. (3 5/8 in.). Estimate 6,500 - EUR 8,500 (USD 7,309 - USD 9,558). © Christie's Images Ltd 2019.

Jade gris vert moucheté aux incisions incrustées de cinabre sculpté dans une pierre effilée de faible épaisseur avec la représentation de profil d’un personnage captif aux jambes nettement repliées en arrière et aux chevilles attachées, aux mains positionnées en coupe tournée vers l’extérieur dans une gestuelle cérémonielle, la bouche entravée par un lien et portant un pagne, un collier de boules de jade et des boucles d’oreilles avec un motif décoratif de nœuds identiques à ceux qui se retrouvent disposés dans la coiffure

ProvenanceCollection privée américaine, dans les années 1970
Sotheby’s, New York, 20 novembre 1989, lot 107
Collection privée européenne, acquis à la précédente vente.

LiteratureTownsend, R.F., The Art of Tribes and Early Kingdoms: selections from Chicago Collections, Chicago, 1984, fig. 58.

Exhibited: Chicago, Art Institute of Chicago, The Art of Tribes and Early Kingdoms: selections from Chicago Collections, 12 janvier - 4 mars 1984.

Note: D’ordinaire, seuls les prisonniers de guerre de hauts rangs étaient sacrifiés alors que ceux de classe sociale inférieure étaient utilisés comme esclaves. Le sacrifice humain était perçu par les cultures Maya anciennes comme le moyen de nourrir les Dieux. Le sang était considéré comme la composante essentielle de la nourriture des divinités maya et le sacrifice d’un être vivant comme une offrande avec encore plus de force nourricière. Par extrapolation, le sacrifice d’une vie humaine représentait l’offrande suprême pour les dieux et les rituels maya les plus importants culminaient dans leur pratique lors des sacrifices humains. 

Christie'sCollection Félix et Heidi Stoll et à divers amateurs, Paris, 9 April 2019.