8-rideau-portes-royales-1600x0

Voile d’iconostase offert par Étienne le Grand : L’Ascension. Atelier de Moldavie, monastère de Putna, 1er avril 1484. Broderie à fils d’argent, d’argent doré et de soie polychrome sur support de soie rouge. H. 118 ; L. 151 cm© Monastère de Putna, Roumanie

Dans le cadre de la Saison France-Roumanie 2019 et à l’occasion du prêt emblématique par la Roumanie de la Bannière de saint Georges du prince Étienne le Grand, l’exposition se propose de mettre en valeur le caractère exceptionnel des collections roumaines de broderies religieuses de tradition byzantine et post-byzantine, fleuron du patrimoine roumain et universel.

Autour du chef-d’œuvre offert par Étienne le Grand (1457-1504) au monastère de Zographou au Mont Athos, récupéré par un détachement de l’armée française pendant la Première Guerre mondiale et remis solennellement par la France à l’État roumain en 1917, une trentaine d’œuvres insignes illustreront l’extraordinaire développement de la broderie de tradition byzantine en Roumanie du milieu du XVe au milieu du XVIIe siècles.

1-etendard-etienne-le-grand-1600x0

Bannière liturgique d’Étienne le Grand. Atelier de Moldavie, 1500. Broderie à fils d’argent et d’argent doré sur support de soie. H. 123,8 ; L. 94,2 cm. © Bucarest, Musée National d'Histoire Roumaine

Les textiles réunis dans l’exposition sont présentés en trois grands ensembles, correspondant essentiellement à leur fonction et usage.

Le premier ensemble évoque la « panoplie sacerdotale » des évêques, des prêtres et des diacres, héritée de Byzance : epitrachelion (étole), epigonation (tissus en forme de losange), epimanikia (manchettes), orarion (étole des diacres). A leurs côtés, le célèbre manuscrit des Œuvres de saint Denis Aréopagite offert en 1408 au trésor de Saint-Denis par l’empereur Manuel II Paléologue et un saint Nicolas de la fin du XVIe siècle attribué à Michel Damaskinos aideront le public à mieux comprendre le vêtement sacertodal orthodoxe.

 

79aecfb7cbb7e31d257916886f6a906a

Épitrachelion, Atelier byzantin (?), XVe s. Broderie à fil d’argent, d’argent doré et de soie polychrome sur soie pourpre ; houppes en fils d’argent doré et soie polychrome ; 3 boutons hémisphériques en argent doré. H 156 L. 25 cm. © © Monastère de Putna, Roumanie.

3-detail-epitrachilia-donatorii-1600x0

Épitrachelion, offert par Étienne le Grand et son fils Alexandre, (détail). Atelier inconnu. Avant 1496. Broderie à fil d’argent, d’argent doré et de soie polychrome sur soie rouge. H. 153 ; L. 24,5 cm (avec houppes) © Monastère de Putna, Roumanie

Le deuxième ensemble est dévolu à la « panoplie liturgique », textiles destinés à la célébration de la liturgie : voiles de calice et de patène (grand aer et petits aers), epitaphioi, voile d’icône / podea, rideau d’iconostase / katapetasma ex votos. Pour comprendre l’usage des epitaphioi dans l’espace liturgique sera exposé en regard un relevé des fresques de l’église de la Vierge Peribleptos de Mistra issu des archives Gabriel Millet.

panoplie-liturgique-1600x0

Panoplie liturgique. Aër : Lamentation (thrène), offert par Étienne le Grand Atelier de Moldavie, monastère de Putna (?), 20 mars 1481. Broderie d’argent, doré, polychrome et de perles sur un support de satin de couleur brune. H. 57 ; L. 82 cm© Monastère de Putna, Roumanie.

panoplie-liturgique-3-1600x0

Panoplie liturgique. Voile de patène: : Communion des Apôtres sous l’espèce du pain, offert par Étienne le Grand. Atelier de Moldavie, monastère de Putna (?), 1481. Broderie à fils d’argent, d’argent doré, de soie polychrome, et de perles sur un support de satin de couleur brune. H. 53 ; L. 53,5 cm © Monastère de Putna, Roumanie

panoplie-liturgique-byzantine-1600x0

Panoplie liturgique. Voile de calice: Communion des Apôtres sous l’espèce du vin, offert par Étienne le Grand. Atelier Moldavie, monastère de Putna, 1481. Broderie à fils d’argent, d’argent doré, de soie polychrome et de perles sur un support de satin de couleur brune. H. 52 ; L. 52.5 cm © Monastère de Putna, Roumanie.

7-epitaphe-trotusan-1600x0

Épitaphios offert au monastère de Voronet, par le grand trésorier Gabriel Trotuşan. Atelier de Moldavie, 25 août 1516. Broderie à fils d’argent, d’argent doré, de soie polychrome et perles sur un support de soie brune. H. 145 ; L. 197 cm. © Monastère de Putna, Roumanie.

Enfin, le troisième ensemble, unique au monde, rassemble de spectaculaires couvertures de tombeaux princiers, dans lesquelles le caractère hiératique des images byzantines cède bientôt le pas à la tentation du portrait. À partir de la célèbre Marie de Mangop, l’exposition esquisse les grands traits d’une typologie princière jusqu’au XVIIe siècle, avec les deux princes Mogila de Sucevita et les deux portraits de Iasi, celui de la princesse Tudosca, épouse de Basile le Loup et celui de leur fils Ioan. La présentation de de l’effigie d’une impératrice byzantine gravée au XVIIe siècle, permet d’inscrire les chefs-d’œuvre roumains dans une longue tradition. 

9-couverture-de-tombeau_maria-de-mangop-1600x0

Voile funéraire de Marie de Mangop. Atelier de Moldavie, monastère de Putna, après le 19 décembre 1477. Broderie à fils d’argent, d’argent doré et de soie polychrome sur support de soie rouge. H. 191 ; L. 103 cm © Monastère de Putna, Roumanie.

10-couverture-de-tombeau_ieremia-movila_proprietar-manastirea-sucevita-arhiepiscopia-sucevei-si-radautilor-romania--1600x0

Voile de tombeau du prince Jérémie Mogila. Atelier de Moldavie (?), après 1606. Broderie à fils d’argent, d’argent doré et de soie polychrome sur support de velours rouge. H. 237 ; L. 145 cm © Monastère de Sucevița, archevêché de Suceava et Radauti.

11-couverture-de-tombeau_simeon-movila_proprietar-manastirea-sucevita-arhiepiscopia-sucevei-si-radautilor-romania--1600x0

Voile de tombeau du prince Siméon Mogila Atelier de Moldavie (?), 1er août 1609. Broderie à fils d’argent, d’argent doré et de soie polychrome sur support de velours rouge. H. 216 ; L. 108 cm © Monastère de Sucevița, archevêché de Suceava et Radauti.

L’exposition se clôt par l’évocation de la figure de Gabriel Millet (1867-1953), qui sillonna la Grèce et les Balkans et rapporta de ses voyages une documentation photographique et aquarellée irremplaçables.

du 17 Avril 2019 au 29 Juillet 2019