1_frans_hals_mrbab_bruxelles-1600x0

Frans Hals, Enfants de la famille Van Campen avec une voiture tirée par un bouc (fragment), vers 1623-1625. Huile sur toile. – 152 × 107,5 cm, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles, inv. 4732 

PARIS - Frans Hals (1582/1583-1666) est l’un des plus grands portraitistes du Siècle d’or hollandais et, avec Rembrandt, celui qui a révolutionné ce genre. Surtout réputé pour ses portraits individuels et ses grandes compositions représentant les membres de milices, il a également produit des portraits de famille, dont seuls quatre sont parvenus jusqu’à nous et qui sont aujourd’hui rassemblés à la Fondation Custodia.

À l’origine de cette exposition fut l’acquisition en 2011, par le Toledo Museum of Art, du portrait de Hals de La Famille Van Campen dans un paysage, et l’achèvement en 2016 du traitement de conservation des Enfants de la famille Van Campen, œuvre du même artiste appartenant aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique. Il était connu que ces deux toiles constituaient une seule et même composition. Les restaurations conduites à Bruxelles ont également permis de confirmer qu’une Tête de jeune garçon, actuellement dans une collection privée européenne, était, elle aussi, un fragment de ce tableau dispersé. Pour la première fois depuis deux cents ans, les trois parties conservées du monumental portrait de famille, qui devait mesurer à l’origine près de 3,80 m de long, sont présentées côte à côte à l’occasion de cette exposition unique.

fh-toledo

Frans Hals, La Famille Van Campen dans un paysage (fragment), vers 1623-1625. Huile sur toile. – 151 × 163,6 cm, Toledo Museum of Art, Toledo (Ohio), inv. 2011.80.

3_frans_hals_collection_particuliere-1600x0

Frans Hals, Portrait d'un jeune garçon de la famille Van Campen (fragment), vers 1623-1625, Collection particulière.

Les portraits de famille de Frans Hals font preuve d’une détente sans précédent et montrent l’intimité des relations des parents avec leurs enfants. Ces derniers interagissent joyeusement entre eux. Le rire et le sourire étaient la marque de Hals, dont le génie s’exprime également dans les autres tableaux de l’exposition : le Portrait de famille dans un paysage du Museo Nacional Thyssen-Bornemisza (Madrid), la Famille néerlandaise du Cincinnati Art Museum et le Portrait de famille dans un paysage de la National Gallery de Londres.

2af4ec00ded84e832b6c7778a6aa31f4

Frans Hals, Portrait de famille dans un paysage, vers 1645-1648. Huile sur toile. – 202 × 285 cm, Museo Nacional Thyssen-Bornemisza, Madrid, inv. 1934.8.

5_frans_hals_cincinnati_art_museum-1600x0

Frans Hals, Portrait d'une famille néerlandaise, milieu des années 1630© Cincinnati Art Museum, Bequest of Mary M. Emery,

6_frans_hals_national_gallery_londres-1600x0

Frans Hals, Portrait de famille dans un paysage, vers 1647-1650. © National Gallery de Londres

Frans Hals naît probablement à Anvers en 1582 ou 1583. Alors qu’il est encore enfant, sa famille fuit les troubles des Flandres et s’installe à Haarlem, dans la jeune et prospère République des Pays-Bas. En 1610, il devient membre de la guilde de Saint-Luc de Haarlem et ouvre son propre atelier. Il eut trois enfants d’un premier mariage et onze d’un second ; quatre d’entre eux devinrent peintres à leur tour. La carrière de Hals traverse une grande partie du Siècle d’or hollandais puisqu’il meurt en 1666 à 84 ans, un âge très avancé pour le XVIIe siècle. 

On connaît de Frans Hals plus de 220 tableaux. Il peint essentiellement des portraits individuels, quelques-uns – mari et femme – se faisant pendants. Il est aussi l’un des grands représentants de ce genre pictural si hollandais qu’est le portrait de groupe. Treize de ces tableaux monumentaux nous sont parvenus, huit conservés au musée Frans Hals à Haarlem. Le peintre, pourtant mal connu en France, a renouvelé le genre en instillant une dynamique et une fraîcheur que ces représentations officielles quelque peu compassées n’avaient pas avant lui.

du 8 juin au 25 août 2019. Heures d’ouverture : tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h