OMG - Optische Revolutie

Le Musée des Beaux-Arts de Gand présente la plus grande exposition jamais consacrée au maître flamand. A partir du 1er février et pour 3 mois seulement.

Seule une vingtaine d’œuvres du Maître flamand Van Eyck sont conservées de par le monde. Tout à fait exceptionnellement, au moins la moitié d’entre elles feront le voyage jusqu’à Gand en 2020, pour l’exposition « Van Eyck. Une Révolution optique » au Musée des Beaux-Arts de Gand (MSK Gent). Un évènement incontournable, véritable tour de force qui rendra l’univers de Van Eyck et son regard révolutionnaire plus tangibles que jamais.

L’exposition s’articule autour des volets extérieurs restaurés de «L’Adoration de l’Agneau mystique» et d’autres œuvres de Van Eyck.
Pour que la révolution optique de Van Eyck soit clairement perceptible, ses tableaux seront installés à côté d’œuvres de ses contemporains les plus talentueux originaires d’Allemagne, d’Espagne, de France, et d’Italie. « Van Eyck. Une Révolution optique » sera une expérience unique à vivre au cours de l’année 2020 que Gand consacre à Van Eyck.

Entre cour et ville
Jan van Eyck fut peintre à la cour du duc de Bourgogne Philippe le Bon (1396-1467). Le duc et sa cour fastueuse s’entouraient des meilleurs artistes. À la même époque, les villes flamandes de Gand et de Bruges prospéraient grâce au commerce. Les riches marchands et hommes politiques prirent exemple sur le faste et la magnificence de la cour, devenant à leur tour amateurs de produits de luxe. Tel est l’environnement créatif, entre cour et ville, entre art et artisanat, dans lequel Jan van Eyck déploya son activité.

14th-century_painters_-_Les_Très_Belles_Heures_de_Notre_Dame_de_Jean_de_Berry_-_WGA16014

Main G (Jan van Eyck), Les Très Belles Heures de Notre Dame de Jean de Berry, vers 1420-1440Palazzo Madama, Turin

Jan_van_Eyck_-_Baudouin_de_Lannoy

Jan van Eyck, Portrait de Baudouin de Lannoy, vers 1435 © Gemäldegalerie der Staatlichen Museen zu Berlin – Preussischer Kulturbesitz, Berlin

20eef6b7914c15e0698e89a88e6665bd_w1200_h1627_nocrop

Jan van Eyck, L'homme au chaperon bleu, vers 1428-30 © Muzeul National Brukenthal, Sibiu, Roumanie.

Portrait_of_Margaret_van_Eyck

Jan Van Eyck, Portrait de Margareta Van Eyck, 1439 © Musea Brugge – Groeningemuseum, Brugge

Van Eyck: le summum de l’art du bas Moyen Âge
Van Eyck surpassa ses contemporains, déclenchant une véritable révolution optique. Fort de son incomparable technique, de ses connaissances scientifiques et de son sens inégalé de l’observation, il éleva la peinture à l’huile vers des sommets jamais atteints et définit l’orientation ultérieure de la peinture occidentale. Jamais auparavant un peintre n’avait rendu la réalité aussi tangible, avec des portraits où il ne manque aux personnages que le souffle et des paysages qui présentent le monde sous toutes ses facettes. Van Eyck zoome sur les détails les plus infimes et, à l’inverse, élargit au maximum le champ visuel dans des panoramas inoubliables.

Tous ces éléments sont réunis dans son chef-d’œuvre « L’Adoration de l’Agneau mystique » (1432, cathédrale Saint-Bavon, Gand). L’exposition est centrée sur la restauration des volets extérieurs de « L’Adoration de l’Agneau mystique », exécutée par l’Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA) et entamée en 2012 au MSK. Les visiteurs pourront admirer de tout près le résultat spectaculaire de ce travail.

1627164498da566c0eb500803f9b5f4a-1578919102

Jan et Hubert van EyckL’Adoration de l’Agneau mystique, Volets extérieurs, 1432, Cathédrale Saint-Bavon, Gand© www.lukasweb.be - Art in Flanders vzw

Lamgods_open

Jan et Hubert van Eyck, L’Adoration de l’Agneau mystiqueVue du retable ouvert, 1432, Cathédrale Saint-Bavon, Gand© www.lukasweb.be - Art in Flanders vzw

TELEMMGLPICT000166864453_trans_NvBQzQNjv4BqpyqAwmoo14ISLBandNx16ENu8irlkpope0xqzbBxa5I

Un gros plan de l'Agneau mystique, restauré en 2018 ©  JOHN THYS / AFP

04-De Annunciatie diptiek

Jan van Eyck, Diptyque de l’Annonciation, vers 1433-35 © Museo Nacional Thyssen-Bornemisza, Madrid

Eyck_StFrancisStigmata_Turin

Jan van Eyck, Saint François recevant les stigmates, vers 1430-1432Philadelphia Museum of Art, John G. Johnson Collection, 1917

388px-Annunciation_-_Jan_van_Eyck_-_1434_-_NG_Wash_DC

Jan van Eyck, Annonciation, vers 1434-1436. Andrew W. Mellon Collection, © National Gallery of Art, Washington DC

Jan_van_Eyck_011

Jan van Eyck, Sainte Barbe de Nicomédie, 1437. Musée royal des Beaux-Arts, Anvers

bms-75408-1200x800

Jan van Eyck, Vierge à la fontaine, 1439 © Musée royal des Beaux-Arts, Anvers

843a4d7fb5b1641b0bb8e3c2b2e75231-1578902544

Jan Van Eyck, La Vierge à la fontaine,  vers 1440 © The Frick Collection.

En dialogue avec les contemporains de Van Eyck
Pour que la révolution de Van Eyck soit clairement perceptible, ses tableaux seront présentés à côté d’œuvres des peintres les plus talentueux de son époque, actifs en Allemagne, en France, en Italie et en Espagne. Eux aussi fréquentaient les plus hautes sphères et reçurent des commandes prestigieuses. L’exposition fait ressortir les points de convergence et de divergence entre ces artistes. Nous approfondirons ainsi le contexte historique dans lequel ces œuvres d’art ont vu le jour.

« Van Eyck. Une Révolution optique » démêle le vrai du faux à propos de l’artiste et inscrit sa technique, son œuvre et son influence dans une perspective nouvelle. L’exposition veut déclencher chez les visiteurs un émerveillement comparable à ce que les contemporains de Van Eyck ont dû ressentir en voyant pour la première fois son art : une expérience unique dans une vie.

Au total, l’exposition rassemble plus de 100 peintures, miniatures, sculptures et dessins (de la fin) du Moyen Âge. Pour faire venir autant de chefs-d’œuvre à Gand, le MSK peut compter sur le soutien de grands partenaires belges et internationaux.

Des noms aussi prestigieux que les Musées du Vatican ou la Galleria Doria Pamhilj de Rome, le Prado et le Musée Thyssen-Bornemisza de Madrid, la Gemäldegalerie de Berlin ou le J. Paul Getty Museum de Los Angeles comptent parmi les nombreux partenaires qui prêtent leurs œuvres au MSK.

VANEYCK_04

Benozzo Gozzoli, La Vierge à l'Enfant et anges, 1449-50. © Fondazione Accademia Carrara, Bergamo.