21 avril 2018

TOUTE QUESTION MÉRITE RÉPONSE

Un homme qui avait passé sa vie dans l’étude éprouvait de la jalousie pour Nasr Eddin qui lui semblait usurper sa réputation de savant.Pour le mettre à l’épreuve, il lui envoie une liste de quarante questions dont l’énoncé à lui seul suppose déjà de grandes connaissances. Dans une lettre d’accompagnement, il prie Nasr Eddin de répondre à chacune.Nasr Eddin prend la liste et en guise de réponse à la première question, écrit : « Je ne sais pas. » À la deuxième, il écrit de nouveau : « Je ne sais pas. » Et... [Lire la suite]
Posté par Alain Truong à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 avril 2018

Offenses et excuses.

Nasr Eddin a été invité par un marchand qui voudrait se targuer dans la ville de l’avoir eu à sa table. Le Hodja a accepté car la femme de cet homme a la réputation d’être très belle et de faire admirablement la cuisine. À la fin d’un succulent repas, quand on en est à se laver les mains, le marchand interpelle son hôte : — Ô Nasr Eddin ! Toi qui as des lumières sur toute chose, dis-moi si à ton avis il y a des excuses qui blessent plus que l’offense. Nasr Eddin ne répond pas mais sans crier gare il lui administre une... [Lire la suite]
Posté par Alain Truong à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 avril 2018

L'effet de l'opium.

Nasr Eddin avait entendu dire que l’opium mettait en euphorie et faisait voir les choses tout à fait autrement qu’elles ne sont. Il décide donc d’essayer, et se rend chez le marchand où il se procure à grand prix de quoi allumer quelques pipes. Après quoi, il entre au bain, se déshabille et commence à fumer son narguileh… Rien ne se passe. Même au bout d’une heure, Nasr Eddin n’éprouve rien, tout est normal, tout est ordinaire, et la colère monte en lui : ce n’est pas de l’opium qu’on lui a vendu, c’est de la poudre... [Lire la suite]
Posté par Alain Truong à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 avril 2018

La bonne direction

Nasr Eddin traverse la ville sur son âne, juché par-dessus à l’envers. Les quolibets ont beau pleuvoir dru, le Hodja reste très digne sous son turban.- Nasr Eddin, l’admoneste sévèrement un de ses amis au passage, cesse donc de te ridiculiser ainsi aux yeux de tous. Tu vois bien que tu es assis du mauvais côté !- Pas du tout, mon cher. En ce qui me concerne, je suis bien face à la direction où je veux aller. Seulement, voilà, cet imbécile qui est en-dessous n’en sait rien.  Sublimes paroles et idioties de Nasr Eddin Hodja.... [Lire la suite]
Posté par Alain Truong à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 avril 2018

Un oiseau merveilleux

Mansur, Turkey cock, Mughal Empire, ca. 1612. Opaque watercolour and gold on paper. Bequeathed by Lady Wantage, IM.135-1921. © Victoria and Albert Museum, London 2017. Sur le marché, un camelot propose pour deux pièces d’argent un oiseau aux merveilleuses couleurs, rouge, vert, jaune, bleu.— Et surtout, il parle, précise le marchand dans son boniment. Il est capable de répéter tout ce qu’on lui dit. Achetez l’oiseau des îles ! Qui veut l’oiseau des îles ?Toute la matinée, cette rareté... [Lire la suite]
Posté par Alain Truong à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 mars 2018

Ce qu’un homme peut faire

Nasr Eddin s’est introduit frauduleusement dans une melonnière mais, juste au moment où il s’accroupit pour voler un beau fruit bien mûr, il se fait surprendre par le gardien, lequel lui fonce dessus, gourdin brandi et force insultes à la bouche. - Calme-toi donc ! proteste le Hodja en se relevant. Tu ne vois pas que j’ai dû entrer ici précipitamment et m’isoler afin de soulager un besoin pressant ? L’homme regarde alors à terre et découvre une bouse de vache. - Ah ! fils de chien, face de goudron ! Tu me... [Lire la suite]
Posté par Alain Truong à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 mars 2018

Occupant des lieux

- Maître, lui dit un jour un ahmad qui se prévaut déjà de quelque sagesse, que d’agitation sur terre ! Dès le matin, les gens s’affairent, vont, viennent, sillonnent la ville dans tous les sens, comme s’ils n’avaient pas mieux à faire ! - Ignorant ! grogne Nasr Eddin. - Oui, ce sont des ignorants, continue le jeune homme. Ne feraient-ils pas mieux de s’assembler tous en un lieu saint pour prier ? - C’est toi l’ignorant ! tonne le Hodja. Ne comprends-tu pas que si tout le monde s’agglutinait au même endroit,... [Lire la suite]
Posté par Alain Truong à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mars 2018

Un oiseau anormal

"Un jour, une cigogne blessée tombe dans la cour de Nasr Eddin, qui prend soin d’elle mais attend qu’elle soit rétablie pour lui limer son long bec et lui rogner l’extrémité des ailes. - Maintenant que tu es devenue presque normale, lui dit-il en la laissant aller, tu peux fréquenter les autres." Extrait de "Sublimes paroles et idioties de Nasr Eddin Hodja. Tout Nasr Eddin, ou presque". Paroles recueillies et présentées par Jean-Louis Maunoury. Éditions Phébus, collection "Libretto", 2002. © Editions Phébus
Posté par Alain Truong à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mars 2018

Le soleil et la lune.

On aimait bien embarrasser Nasr Eddin avec des questions oiseuses, ou carrément impossibles à trancher. Un jour, on lui demande : - Nasr Eddin, toi qui est versé dans les sciences et les mystères, dis-nous quel est le plus utile, du soleil ou de la lune. - La lune, sans aucun doute. Elle éclaire quand il fait nuit alors que ce stupide soleil luit quand il fait jour. Extrait de "Sublimes paroles et idioties de Nasr Eddin Hodja. Tout Nasr Eddin, ou presque". Paroles recueillies et présentées par Jean-Louis Maunoury. Éditions... [Lire la suite]
Posté par Alain Truong à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 mars 2018

Comment chercher

  "Rentrant fort tard de la maison de thé, Nasr Eddin laisse tomber, devant le seuil de chez lui, l’anneau qu’il porte au doigt.Aussitôt l’ami qui l’accompagne s’accroupit pour chercher à tâtons. Nasr Eddin, lui, retourne au milieu de la rue, qu’éclaire un splendide clair de lune.- Que vas-tu faire là-bas, Nasr Eddin ? C’est ici que ta bague est tombée !- Fais à ta guise, répond le Hodja. Moi, je préfère chercher où il y a de la lumière."Extrait de "Sublimes paroles et idioties de Nasr Eddin Hodja. Tout Nasr Eddin, ou... [Lire la suite]
Posté par Alain Truong à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :