Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alain.R.Truong
Alain.R.Truong
Visiteurs
Depuis la création 51 006 224
Archives
Newsletter
Alain.R.Truong
28 décembre 2016

« Entre l’art et la mode: la collection Carla Sozzani », à la galerie parisienne Azzedine Alaïa.

1

William Klein, Club Allegro fortissimo, Paris, 1990. Photo © William Klein. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

PARIS - Près de deux cents photographies sont réunies dans l’exposition « Entre l’art et la mode: la collection Carla Sozzani », à la galerie parisienne Azzedine Alaïa.

Le regard de Carla Sozzani, figure majeure au croisement de la mode, de la photographie et de l’art

L’exposition présente une sélection de photographies issues de la collection qu’a constituée depuis presque quarante ans Carla Sozzani, une des personnalités majeures de la mode contemporaine. La galeriste et journaliste italienne occupe depuis le début des années 1970 une place influente à la fois dans le domaine de la mode et dans ceux de l’art, de la photographie et du design.

C’est par ses activités de journaliste de mode, en tant que rédactrice en chef des éditions spéciales de Vogue Italia puis en tant que correspondante de l’édition américaine de Vogue et enfin en tant que fondatrice de l’édition italienne de Elle que Carla Sozzani développe des relations avec des photographes célèbres tels que Herb Ritts, Robert Mapplethorpe, Sarah Moon, Nick Knight, Bruce Weber ou encore Peter Lindbergh.

2

Arthur Elgort, Azzedine Alaïa et Naomi Campbell, 1987Photo © Arthur Elgort. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

De Richard Avedon à František Drtikol, des photographes de mode célèbres aux avant-gardes

C’est son regard, à la fois sensible et acéré, qu’elle porte sur le travail de ces photographes que dévoile l’exposition, à travers environ deux cents photographies, de signées par plus de soixante-dix photographes différents. De Man Ray à Sarah Moon, en passant par László Moholy-Nagy, Richard Avedon, William Klein ou encore Daido Moriyama, l’ensemble couvre une vaste période qui s’étend du 19e siècle à aujourd’hui.

Unis par une fascination commune pour le corps féminin et les beautés du monde, les clichés relèvent cependant d’enjeux variés et révèlent l’intuition experte de Carla Sozzani, qui est capable de faire cohabiter au sein de sa collection les œuvres reconnues comme la photographie de Marilyn Monroe prise en 1957 par Richard Avedon ou celle intitulée Club Allegro fortissimo, Paris, de William Klein et des œuvres confidentielles représentatives des mouvements avant-gardistes comme les photographies de Man Ray ou celle intitulée Dancers, réalisée en 1930 par František Drtikol et influencée par le cubisme tchécoslovaque et par le futurisme.

3

Horst P. Horst, Hands, 1947. Photo © Conde Nast. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

PARISCarla Sozzani’s career in fashion spans almost 50 years, and for over 40 of those she has been collecting photographs. This month, her great friend Azzedine Alaïa is showing a selection of these in his gallery in the heart of the Marais district of Paris. Curated by Fabrice Hergott, director of the Museum of Modern Art in Paris, the work runs the gamut between the iconic – in the true sense of this most overused of words – to the obscure. And so, alongside Richard Avedon’s instantly recognisable 1957 portrait of Marilyn Monroe, Helmut Newton’s Charlotte Rampling at Hotel du Nord (1973) and Erwin Blumenfeld’s Doe Eye, Jean Patchett (1950), is a series of gentle images by Sarah Moon, a 2001 shot of the famously diminutive M. Alaïa and the not so diminutive Paolo Roversi, photographed by the latter, and documentary photography by Don McCullin.

4

William Clasxton, Peggy Moffitt in Rudi Gernreich Topless Swimsuit, 1964. Courtesy of Demont Photo Management. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

From Man Ray and Penn to Bruce Weber, and from Beaton and Parkinson to Meisel, to say that the collection is impressive would be something of an understatement. That Sozzani’s taste is second-to-none is well-known – her Milan gallery and store 10 Corso Como is nothing if not a testimony to that. However, there is a certain discretion at play that is a million miles away from the brash visual culture that often dominates today. Like her impeccable wardrobe – Sozzani wears both Alaïa and Comme des Garçons with an elegance that few rival – the collection is principally black and white, and while certain images are show-stopping – Newton’s highly sexualised nudes, for example – the majority are more quietly thought-provoking and increasingly powerful the longer they’re lingered over. It was M. Alaïa’s idea to stage this at once grand and intimate show – Sozzani has a personal and professional relationship with many of the names exhibited – and the end result is truly inspirational.

Entre L’Art Et La Mode, Photographies de la Collection Carla Sozzani, is at Galerie Azzedine Alaïa, 18 Rue de la Verrerie, 75004, Paris until 26 February, 2017.

5

Richard Avedon, Marilyn Monroe, 1957. © The Richard Avedon Foundation. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

6

Roger Ballen, Portrait of Sleeping Girl, 2000. Courtesy of Roger Ballen. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

7

Cecil Beaton, Paula Gellibrand, Marquise de Casa Maury, 1928 © The Cecil Beaton Studio Archive at Sotheby’s. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

8

Louise Dahl-Wolfe, Nude with Shadow Pattern, 1948 © Louise Dahl-Wolfe, Courtesy of Staley-Wise Gallery, New York. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

9

František Drtikol, Dancers, 1930. Courtesy of The Museum of Decorative Arts in Prague – Ruzena Knotkova. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

10

Frank Horvat, Coco Chanel Watching her Défilé, 1958 © Frank Horvat. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

11

Sarah Moon, Avril pur Alaia, 2006 © Sarah Moon. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

12

Alice Springs, Helmut Newton, Rue Aubriot, Paris, 1976 © Alice Springs. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

13

Bruce Weber, A Letter to True, 2003 © Bruce Weber. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

14

Francesca Woodman, Eel series, Rome, Italy, May 1977 – August 1978. Courtesy of George and Betty Woodman. Courtesy Galerie Azzedine Alaïa.

Commentaires