_B4bzjd__2k___KGrHqJ__ioEyd__jCC0BMp37Ek9u____12

Table à café. Par Bernard Van Risen Burgh dit BVRB (après 1696-1766). Reçu Maître vers 1735. Fin de l'époque Louis XV. photo courtesy Kohn - Paris

Bâti de chêne et sapin, bois de rose, bronzes dorés et marbre d'Afrique du Nord. Estampillée BVRB. H. 65 cm, L. 31 cm, P. 21 cm - Estimation : 60 000 / 80 000 €

Cette table légère plaquée de bois de rose est sommée d'un plateau de marbre entièrement ceint d'une galerie rectiligne ajourée en bronze doré. Elle ouvre par deux chetrons oppositifs à anneaux mobiles logés dans la ceinture qui présente une élégante découpe chantournée en arbalète sur ses faces antérieures et postérieures. A mi-hauteur, une tablette d'entrejambe vient rythmer les pieds fins et galbés terminées par des chaussons en bronze doré rocaille.

L'absence de bronzes remplacés sur l'angle des montants par un ruban d'amarante situe cette élégante production dans les années 1760.

« L'habillage des meubles de BVRB touche souvent à la perfection. Les placages de bois de rose ou de satiné, à fil contrarié, dans des encadrements de bois de violette sont parfois utilisés seuls, en grande surface ».

La table à café se compose d'un minuscule plateau rectangulaire porté par quatre pieds galbés avec ou sans tablette d'entrejambe. Le dessus est le plus souvent constitué d'une plaque à bords relevés, en marbre ou en porcelaine de Sèvres, sur laquelle on peut placer deux tasses et quelques ustensiles. C'est le meuble par excellence de la conversation intime. Certains modèles, signés notamment BVRB ou RVLC, représentent ce que les ébénistes français ont produit de plus gracieux et de plus raffiné.

Kohn - Paris. Vente du Mercredi 17 novembre 2010. Drouot Richelieu - Salle 5 - 9, rue Drouot - 75009 Paris. Pour tous renseignements, veuillez contacter la maison de ventes au +33 (0) 1 44 18 73 00