54958057924050749_1e9Zpre6_c

54958057924050750_NTsxQi4Q_c

54958057924050762_c9RAt6Yi_c

54958057924050764_cUeSGm6J_c

54958057924050772_tm1W4Lpv_c

54958057924050775_JyCc4nwo_c

54958057924050778_pS8OZK53_c

54958057924050780_DGuZAVMT_c

54958057924050768_Y2mri6j8_c

54958057924050769_9Wl3X3s5_c

54958057924050783_7N87SJZF_c

54958057924050788_QFBoExxy_c

54958057924050794_IXnn6AOC_c

Salon ottoman syrien, daté 1232 H. / 1815. Photo Ader

Intérieur de salon, qa'a, d'une maison syrienne, en bois de cèdre sculpté, stuqué, peint en polychromie et doré - feuille d'argent recouvert de vernis jaune -, rehaussé de miroirs, comprenant murs, corniches, panneaux et niche à muqarnas. Estimation : 25 000 - 35 000 €

L'ensemble présente un décor peint de cartouches, médaillons et rubans dessinant des cercles garnis de motifs variés: vases fleuris, coupes de fruits, pastèques transpercées de poignards, inscriptions et architectures, associés à des moulures d'arabesques foliées. Les compositions se détachent sur un fond de tiges fleuries. État: le salon est entièrement démonté avec décollements de peinture et patine épaisse.

Provenance: Ancienne collection parisienne.

Ces boiseries sont caractéristiques des maisons ottomanes syriennes. Il s'agit d'un intérieur typique d'une riche maison bourgeoise damascène ou alépine, du début du XIXe siècle, où les pièces de réception, comme celle-ci, étaient distribuées autour d'un patio agrémenté d'une fontaine. La Syrie jouissait à l'époque d'une position économique privilégiée, bénéficiant des routes caravanières entre l'Europe et l'Asie, assurant ainsi la prospérité de nombreux marchands. Ces pièces sont décorées dans le style traditionnel ottoman. Les larges bandes entrelaçant les différents éléments des panneaux sont inspirées de l'architecture mamelouke, tandis que les petits bâtiments peints trouvent leur source dans les magnifiques mosaïques omeyyades qui tapissent les murs de la Grande Mosquée de Damas. L'agencement du salon est organisé sur trois murs composés de plusieurs panneaux juxtaposés, niches à claire-voie, portes, entre-panneaux, frises et corniches, cf. les photos d'ensemble de l'ancien collectionneur.

LE MUR A: Porte à deux vantaux à composition tripartite, à décors de volutes achevées de palmettes en fleurons et agrémentées de miroirs dans les parties centrale et supérieure et architectures dans la partie basse; la porte est surmontée d'une arcade en plein cintre et d'un panneau à ruban. Deux niches à claire-voie. Panneaux à inscriptions cursives en arabe. Entre-panneaux verticaux ornés de cartouches et médaillons alternés. Dim.: larg. totale: 4,81m. Dont: porte: 2,70 x 1,60 m; niches: 2,70 x 1,09 et 2,70 x 1,16 m; entre-panneaux (6): larg.: 0,16 m chaque; panneaux inscrits: 0,41 x 0,81 m.

LE MUR B: Grande arcade en plein cintre, à enroulement de ruban garni de tiges florales, dans des cartouches alternés de rondeaux, cantonnée par deux écoinçons à volutes foliées enserrant des mosquées. Pour la structure manquante en dessous de l'arcade, prévoir des étagères comme sur l'ancienne photo. Deux portes de placards à composition tripartite, à décors de motifs polylobés agrémentés de miroirs dans les parties centrales et motifs floraux dans les parties supérieures et basses. Les vantaux sont surmontés d'une arcade reprenant le même décor rubané. Panneaux à inscriptions cursives en arabe. Entrepanneaux ornés de cartouches et médaillons alternés. Dim.: larg. totale: 4,74 m. Dont placards: 2,55 x 1,13 m et 2,53 x 1,08 m; arcade: haut.: 0,90 m, long.: 2,05 m; entre-panneaux (3): larg.: 0,16 m chaque.

LE MUR C: Niche à muqarnas, soutenue par deux colonnettes et flanquée de deux portes de placards. La niche est sommée de trois alvéoles perlées dégressives sur fond de semis de motifs en amande, la troisième en relief ajouré. Les vantaux des placards sont ornés de motifs géométriques compartimentés dessinant des bandeaux dans le style mamelouk; ils sont surmontés des mêmes compositions que celles sur les deux murs précédents (A) et (B), avec petits miroirs, panneaux inscrits et entre-panneaux. Pour la structure manquante en dessous des muqarnas, il s'agirait d'une petite construction en pierres de couleurs, qui n'a pas dû être déposée de son lieu d'origine et devait contenir une fontaine. Deux entre-panneaux à décor peint floral. Dim.: larg.: 3,42 m. Dont niche: 1,48 x 0,84 m; colonnettes: H.: 1,08 m; placards: 2,80 x 1,21m; entre-panneaux: 2,80 x 0,16 m chaque.

EN COMPLÉMENT DE L'ENSEMBLE: Une grande ouverture, rectangulaire, surmontée d'un panneau à arcature, et garnie d'architectures et ruban à motifs floraux. Deux placards à composition tripartite: l'un à décor de mandorles et rondeaux ornés de tiges florales, l'autre à décor cruciforme rectangulaire. Plusieurs entre-panneaux de tailles différentes et quatre corniches, également peints. Dim.: ouverture: 2,70 x 1,25 m [intérieur: 0,86 m]; placards: 1,70 x 0,78 et 1,78 x 1,22 m. Entre-panneaux: deux: 2,51 x 0,33 m chaque; trois collés ensemble: 1,70 x 0,53 m; 1,62 x 0,50 m. Quatre corniches: 0,45 x 3,90 m; 0,40 x 3,70 m; 0,40 x 3,90 m; 0,27 x 3,20 m

Pour des exemples de boiseries in situ, voir l'ouvrage de Marwan Musselmanie, Les Maisons Damascenes, XVIIIe-XIXe siecle, Unesco, 1979; Rouanet et Denis Piponnier, L'Etude iconographique et technique d'un ensemble decoratif, La maison Nizan a Damas, Bulletin d'études orientales, Tome XXXVII- XXXVIII, années 1985-1986, Damas, 1988.

Un certain nombre de salons sont aujourd'hui conservés dans de grandes collections publiques, comme le salon d'Alep, daté 1603, conservé au Staatliche Museum, Berlin (sans plafond); le salon dit de Nûr ad-Dîn, daté 1707, conservé au Metropolitan Museum of Art, New-York (avec plafond); celui conservé au musée de Damas, daté 1737 (avec plafond, mais remonté avec des éléments d'autres salons); ou encore celui daté 1789, conservé au Victoria and Albert Museum, Londres, provenant de Damas et proche stylistiquement de celui présenté ici par des bandeaux s'entrelaçant en dessinant un cercle. Seule une vingtaine d'autres salons a été proposée dans les ventes publiques depuis le début des années 1980, dont récemment: Bonhams, 11 octobre 2000; Gros & Delettrez, 18 juin 2001; Sotheby's, 14 avril 2010, lot 310; Christie's, 13 avril 2010 et 5 octobre 2010.

Ader. Lundi 08 octobre à 14h30. Drouot - Richelieu - Salle 11. Art d'Orient, collection de M. X - Archéologie. EMail : contact@ader-paris.fr - Tél. : 01 53 40 77 10