8882___Duc_d_Orleans_Breguet_Sympathique

The Duc d’Orléans Breguet Sympathique. A Unique and Highly Important Ormolu-Mounted red Tortoiseshell Boulle-Style, Royal Sympathique Quarter Striking Clock and Half-Quarter Repeating Gold Watch Automatically Wound, Set and Regulated via the Clock. Breguet, Nos. 128 and 5009, Dated 1835. Estimate in excess of $5 million. Sold for $6.802.500. Photo Sotheby's

Hier, 4 décembre 2012, chez Sotheby’s New York, la Pendule Sympathique Breguet du Duc d’Orléans a été adjugée pour $6.802.500, une enchère record pour une horloge et le deuxième prix le plus élevé de l’histoire des enchères horlogères*. Estimée à plus de $5 millions, ce chef-d’œuvre de l’horlogerie comptait parmi les rares pendules sympathiques fabriquées par l’horloger français Abraham-Louis Breguet et qui contribuèrent à la renommée de ce dernier. La Pendule Sympathique Breguet du Duc d’Orléans avait été déjà été vendue chez Sotheby’s en 1999, dans le cadre de la vente des « Chefs-d’œuvre du Time Museum », pour $5.777.500, un record pour une pendule inégalé jusqu’à ce soir.

Aucune autre invention horlogère n’a jamais été aussi fréquemment associée aux maisons royales européennes que les Pendules Sympathiques de Breguet. Commandé par le Duc d’Orléans en 1835, le modèle vendu hier est doté du mécanisme sympathique le plus compliqué connu à ce jour - le seul permettant de remonter, ajuster l’heure et réguler le mouvement de la montre de poche via son socle intégré dans la partie supérieure de la pendule. Cette magnifique pendule avait par ailleurs été partiellement remise en état de fonctionnement par le plus illustre horloger du XXème siècle, le Docteur George Daniels.

La vente d’hier a également été marquée par la vente d’une montre-bracelet Patek Philippe de la Référence 2512/1 en or jaune 18 carats qui a atteint $962.500, soit plus de cinq fois son estimation haute de $150.000.