940856_view_02

Vase en forme d’oiseau céleste (détal). Dynastie des Qing, époque de Qianlong (1735-1796). Alliage brun sombre en surface avec des tâches d’or. Anse formant une chaîne. H ( anse relevée) 38 cm x L. 31,5 cm. MC 00557, legs Henri Cernuschi, 1896 ©Stéphane Piera/Musée Cernuschi/RogerViollet

PARIS - Le bronze a été, en Chine, un matériau de prédilection pour la confection d’objets rituels depuis les premières dynasties. Au Xe siècle, après plusieurs siècles de prédominance de la religion bouddhique, afin de renforcer l’autorité impériale de la dynastie des Song (960-1279), les rites antiques liés aux Ancêtres impériaux, au Ciel et à la Terre, prennent une importance nouvelle.

La collecte des vases rituels antiques, leur catalogage, le déchiffrement de leurs inscriptions deviennent une occupation de nombreux lettrés. Les bronzes comptent désormais, après les peintures et les calligraphies, parmi les objets les plus coûteux et les plus recherchés des collectionneurs. Recettes de restauration, d’imitation et de contrefaçon fleurissent à partir de cette époque. La mode des motifs et des formes antiques s’étend bientôt à de nombreux domaines et imprègne tout l’art de la Chine : ustensiles d’usage quotidien ou de décoration, objets de lettrés ou de culte, notamment.

Pour la première fois en France, une exposition est consacrée à ce domaine encore peu étudié. Elle déclinera trois thèmes : L’empire des rites (les rites et les vases rituels, la restauration des cultes et des vases dans leur forme originelle), La couleur de l’antique (le rôle des lettrés et des livres archéologiques pour répertorier, classer, nommer, relever les imitations et contrefaçons des techniques antiques et des patines), Le passé pour l’éternité (objets de lettrés, ustensiles pour l’encens, vases à flèches, petite statuaire religieuse, bassins et plats d’offrande).

C’est donc un ensemble très varié de bronzes chinois des collections du musée Cernuschi qui seront montrés, souvent pour la première fois. Riche de plus de mille œuvres, cette collection est l’une des plus importantes au monde pour les bronzes de cette période.

Musée Cernuschi. 20 septembre 2013 – 19 janvier 2014. 7, avenue Vélasquez - 75008 Paris. Tél. 01 53 96 21 50. Ouvert de 10h à 18h. Sauf le lundi et les jours fériés

vase_en_forme_d_oiseau_c_leste

Vase en forme d’oiseau céleste. Dynastie des Qing, époque de Qianlong (1735-1796). Alliage brun sombre en surface avec des tâches d’or. Anse formant une chaîne. H ( anse relevée) 38 cm x L. 31,5 cm. MC 00557, legs Henri Cernuschi, 1896 ©Stéphane Piera/Musée Cernuschi/RogerViollet

br_le_parfum

Brûle-parfum (xianglu). Dynastie des Ming, fin du XVIe ou début du XVIIIe siècle. H. 7,9 cm x L. 17cm. MC 00173, legs Henri Cernuschi, 1896. Alliage cuivreux brun en surface. Décor repoussé de 8 trigrammes divinatoires et d’’‘objets précieux’‘. Dorure ©Stéphane Piera/Musée Cernuschi/RogerViollet

statuette_de_fonctionnaire_c_leste

Statuette de fonctionnaire céleste portant un tripode jue. Dynastie des Ming (1368-1644). H. 18 cm x L. 8 cm. MC 00646, legs Henri Cernuschi, 1896. Alliage cuivreux. Surface brune, partiellement dorée©Stéphane Piera/Musée Cernuschi/RogerViollet

vase_lei___d_cor_d_oiseaux_fantastiques

Vase lei à décor d’oiseaux fantastiques. Dynastie des Qing, époque de Qianlong (1735-1796). H. 26,5 cm x L. 17cm. MC 00655, legs Henri Cernuschi, 1896 ©Stéphane Piera/Musée Cernuschi/RogerViollet

vase_fanghu

Vase fanghu, Dynastie des Qing, époque de Qianlong (1735-1796). H. 33,5 cm x L. (côté) 29cm. MC 00687, legs Henri Cernuschi, 1896. Alliage cuivreux jaune, brun sombre en surface. Dorure ©Stéphane Piera/Musée Cernuschi/RogerViollet

Vase_en_forme_de_zun

Vase en forme de zun. Dynastie des Ming, XVe ou début du XVIe siècle. H. 11,3cm x D 12,5 cm. MC01018, legs Henri Cernuschi, 1896 ©Stéphane Piera/Musée Cernuschi/RogerViollet

958636

Lave-pinceaux (bixi) en forme de gobelet jue, XVIIIe siècle. H. 11 cm x L. 11 cm. MC 00170, legs Henri Cernuschi, 1896. Alliage cuivreux entièrement doré. Décor en ronde-bosse et incisé. Incrustations d’alliage d’or et de cuivre, ou « cuivre rouge », de couleur noire. Alliage composé en général de 3 à 4% d’or et de 96% de cuivre. Technique plus connue sous le terme japonais shakudō ©Stéphane Piera/Musée Cernuschi/RogerViollet

Br_le_parfum___d_cor_de_caract_res_sanscrits__1_

Brûle-parfum (xianglu) en forme de vase ding. Daté du règne de Chenghua (1465-1487). H. 9,5 cm x L. 14 cm. MC 01263, legs Henri Cernuschi, 1896. Cuivre ou alliage cuivreux. Surface brun rouge. Anses fondues séparément puis fixées ©Stéphane Piera/Musée Cernuschi/RogerViollet

vase___multiples_embouchures_

Vase à multiples embouchures en forme de barbare dansant devant un lion, XIIIe - XVe siècle. H. 56,5 cm x H.31 cm. MC 00532, legs Henri Cernuschi, 1896. Alliage jaune brillant. Patine brun foncé et dorure appliquée partiellement. Ensemble en 2 parties : socle et lion, personnage. ©S.Piera/Musée Cernuschi/Roger-Viollet

br_le_parfum___anses_en_forme_d_oiseaux_fantastiques__1_

Brûle-parfum (xianglu)à anses en forme d’oiseaux fantastiques; Dynastie des Ming, probablement XVIe siècle. H. 17,5cm x L. 16,5 cm; MC 00177, legs Henri Cernuschi, 1896; Alliage cuivreux foncé. Patine brune avec concrétions noires. Dorure. Couvercle en bois.  Bouton en jade © Stéphane Piera/Musée Cernuschi/RogerViollet

vase_en_forme_de_b_lier_dos___dos

Vase en forme de double bélier (shuangyang zun). Dynastie des Qing, XVIIIe ou XIXe siècle. H. 30,5 cm x L. 33 cm. MC 00585, legs Henri Cernuschi, 1896. Alliage cuivreux orangé. Patine grise mate. Incrustations d’argent et d’or. Pigments roses et verts appliqués avec de la cire ©Stéphane Piera/Musée Cernuschi/RogerViollet