_ope_ew004_jpg_6515_north_700x_white

Authentique et rigoureuse, la façade du château de Limberg. Ici, jusqu’à la taille de haies, la courbe n’a pas droit de cité. © Reto Guntli

_ope_ew046_jpg_582_north_700x_white

Dans le salon, une extrême sobriété pour accueillir quelques pièces triées sur le volet. À gauche, le bureau et la chaise sont signés Erwin Wurm. Derrière, la chaise longue de George Nakashima date de 1951. À droite, au premier plan, une petite table en noyer de Carl Auböck, une chaise de Jean Prouvé, la Zig Zag de Gerrit Rietveld et, confrontant styles et époques, une petite toile sous verre d’Alighiero Boetti, un Warhol… et un poêle baroque en faïence. © Reto Guntli

_ope_ew040_1_jpg_4559_north_700x_white

Dans le salon, le canapé dessiné par Erwin Wurm est entouré de quelques classiques. De gauche à droite, la chaise Zig Zag de Gerrit Rietveld, une chaise et le fauteuil Visiteur de Jean Prouvé. Lampadaire à socle de céramique (Marshall Studios) et suspension Moon Lamp de Verner Panton. Le grand tableau est du peintre italien Alighiero Boetti. © Reto Guntli

_ope_ew038_jpg_8855_north_700x_white

Un petit salon sous les lignes croisées de la voûte. Le buffet et le canapé sont des pièces vintage chinées, la table basse est de George Nakashima. © Reto Guntli

_ope_ew069_jpg_7930_north_700x_white

Dans la salle à manger, des fragments de fresques anciennes ont été mis à jour. La grande table filiforme Synapsis de Jean-Marie Massaud (Porro) est entourée de chaises DSW de Charles et Ray Eames. Le lustre P-Light est de Piero Lissoni (Porro), la statue provient d’une église gothique française. © Reto Guntli

_ope_ew054_jpg_5573_north_700x_white

Derrière une sculpture petit format d’Erwin Wurm, un dessin de Joseph Beuys. © Reto Guntli

_ope_ew036_jpg_2854_north_700x_white

Dans une des galeries de l’ancien monastère aux basses ogives croisées, Anger Bump, en pull rose, et l’énorme The Artist who Swallowed the World, pièces emblématiques de l’artiste. © Reto Guntli

Photos et texte by courtesy of AD Magazine