3

Lot 8. France, Limoges, XIXe siècle, à la manière de Léonard Limosin (1505-1575), Anne de Montmorency (1493-1567) ; Catherine de Médicis (1519-1589) ; Elisabeth de Valois (1545-1568) ; Jacques de Thiennes. Estimation: 20,000 — 30,000 EUR. Photo Sotheby's

quatre portraits en émail peint; dans des cadres en bois doré et peints à l'imitation de l'écaille;
le portrait d'Anne de Montmorency portant une inscription LL 1552, avec une étiquette au dos inscrite à l'encre : Anne de Montmorency / Connetable de France / (1493-1567) / Plaque ovale. Signé et daté LL 1550 / Haut. 0.45 Long. 0.31 / Le musée du Louvre possède un portrait du meme personnage representé plus agé. Ce dernier est daté de 1556 ;
le portrait de Catherine de Médicis en veuve inscrit LL 1569, avec une étiquette au dos inscrit à l'encre Catherine de Médicis / (1519-1589) / Portrait ovale. Signé et daté LL 1569. Haut 0.46. Long. 0.31 ;
le portrait d'Elisabeth de Valois portant une signature et une date indistincte;
le portrait de Jacques de Thiennes inscrit LL 1560, avec une étiquette au dos inscrit à l'encre Jacques de Thiennes grand bailli de Flandres / signé et daté II 1560 Haut 0.46 Long. 031 / ovale 
Emaux : 45 x 31 cm; Enamels: 17 2/3 by 12 in.

A FINE SET OF FOUR LIMOGES 19TH CENTURY PAINTED ENAMEL PORTRAITS OF ANNE DE MONTMORENCY, CATHERINE DE MÉDICIS, ELISABETH DE VALOIS AND JACQUES DE THIENNES, IN THE MANNER OF LEONARD LIMOSIN

Provenance: Sotheby's à Londres, le 7 décembre 2005, lot 5.

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES: Boudery & Lachenaud, L'Oeuvre des Peintres émailleurs de Limoges; Léonard Limosin, Peintre de portraits, d'après les catalogues de ventes, de musées et d'expositions et les amateurs qui se sont occupés de ces émaux, 1897; S. Baratte, Les émaux peints de Limoges, Paris, 2000, p. 155.

NotesLe portrait de Jacques de Thiennes est proche de celui illustré dans l'ouvrage de Bourdery et Lachenaud (op. cit.) de la collection du comte Thierry de Limburg-Stirum, à Ghent. Les vêtements portés par de Thiennes dans notre portrait sont similaires à ceux portés par François de Lorrain, duc de Guise, dans un portrait émaillé par Léonard Limosin conservé au musée du Louvre (S. Baratte, op. cit., p. 155).

Il existe deux versions du portrait d'Anne de Montmorency, une conservée au Louvre de taille identique, la seconde mentionnée dans le Bourderey et Lachenaud (op. cit., n°118, non illustré)et signalée dans la collection Alphonse de Rothschild. Le portrait émaillé de Montmorency est à rapprocher également d'un portrait réalisé par l'atelier de Clouet et conservé au Musée Condé de Chantilly.

Catherine de Médicis était la fille de Laurent II de Medicis, duc d'Urbino et de Madeleine de la Tour d'Auvergne, et nièce du pape Clement VII de Médicis. Elle épouse le duc d'Orléans, futur Henri II de France. Un portrait similaire de Catherine de Médicis est illustré dans le Boudery et Lachenaud (op. cit.) comme faisant partie de la collection Gustave de Rothschild.

Sotheby's. Voyage à Rome, Collection particulière italienne, IIème partie - Paris, 04 May 2016, 10:30 AM