2

2

2

Secrétaire de dame « Aux Draperies » Attribué à Jean-Henri Riesener (1734-1806); Reçu Maître Ébéniste en 1768. Paris, époque Louis XVI.  Photo Kohn.

Bâti de chêne, acajou, placage d'acajou moucheté, filet d'ébène, laiton, cuir, bronzes dorés et marbre. H. 144,5 cm, L. 63,5 cm, P. 40 cm - Estimation : 200 000 / 300 000 €

Ce secrétaire en armoire en acajou et placage d'acajou dispose de proportions et d'une élégance laissant à penser que son usage était destiné à une personnalité féminine.

Le canon de la clef et les serrures en forme de coeur et de « Z » sont de petits détails qui ajoutent également au charme féminin de ce meuble.

Il ouvre en façade par un abattant encadré d'un rang de perles et centré d'un superbe bouquet de volutes et feuillages en bronze doré. Ouvert, il démasque un serre-papiers, cinq petits tiroirs et un casier.

Le volet abattant forme écritoire tendue de cuir vert.

La grande originalité de ce meuble réside dans le délicat décor de draperies, finement ciselé, imitant un rideau de théâtre.
En partie basse, on retrouve une ornementation similaire à l'abattant.

La ceinture supérieure ouvre par un tiroir et reçoit sur ses trois faces une large frise de rinceaux feuillagés en bronze doré traitée avec une grande nervosité.

Une autre originalité de ce meuble réside dans la galerie simulée par une longue balustrade qui couronne l'ensemble du meuble.

Les quatre montants droits à cannelures se terminent par des pieds toupie.
Au regard de la qualité de construction, du travail des matériaux utilisés et de l'originalité des ornements, ce secrétaire peut être attribué à Jean-Henri Riesener, un des plus éminents ébénistes du règne de Louis XVI, fournisseur du Garde-meuble royal de 1774 à 1785.

Un modèle très similaire, estampillé du maître est conservé dans l'ancienne collection Brock. Outre l'élégance des formes et du placage, on y observe une frise de bronzes ciselés et dorés quasiment identique.

Le très original motif de draperie n'est pas non plus sans rappeler celui visible sur la superbe console réalisée par Riesener en 1784 pour la Reine Marie-Antoinette.

Kohn. Mardi 5 mars 2013. Hôtel Le Bristol - Salon Castellane - 112, rue du Faubourg Saint Honoré – 75008 Paris - www.kohn.fr